top of page
3- Mycélium.jpg

Correspondances harmoniques...
Joseph Haydn & George Onslow

Joseph Haydn porte l’art du quatuor à cordes à des sommets et en fixe la forme classique tout au long de son immense corpus de 68 quatuors. Et c’est peut-être avec son opus 76, commande du comte hongrois József Erdödy en 1797, où Haydn compose les quatuors Les Quintes, L’Empereur et le Lever de Soleil, qu’il sublime le genre.  

Ainsi dans le quatuor Lever de Soleil, Haydn nous promène dans un monde onirique où les cordes du quatuor, telles de fines brosses, dialoguent entre elles avec une élégance et un raffinement mêlant musique savante, de l’Allegro con spirito initial plein de mystères ou de l’Adagio qui voit le soleil se déployer doucement, et musique populaire, dans le Menuetto en forme de valse ou le Finale-allegro, une csardas lente puis rapide, pour peindre quatre miniatures des plaines du Danube aux contreforts des Alpes d’une fraîcheur apaisante.

De son côté, le compositeur anglo-auvergnat George Onslow en 1815,  va reprendre le flambeau de l’art du quatuor de Haydn, en

y intégrant la science des Mozart ou Beethoven, pour être le passeur vers le romantisme. Son quatuor op.8 n°1, qu’il dédie à son ami le violoniste virtuose Pierre Baillot, premier professeur de violon du Conservatoire de Paris, en est la subtile continuité : Le classicisme en toile de fond, mais déjà les tourments, la noirceur annoncent Schubert une décennie plus tard dans l’Allegro initial ; introduction telle une marche funèbre et développement oscillant entre mineur et majeur. Un Adagio réminiscence mozartienne et, Schubert encore, voir Mendelssohn, pour un court Minuetto savamment dosé de musette populaire. Enfin un Final-presto qui mêle avec brio les différentes atmosphères du quatuor dans sa globalité, pour finir par disparaître…

George Onslow est incontestablement un grand maître du quatuor, à une époque où la musique de chambre était négligée en France, et ce sont les quatre interprètes du Quatuor Mycélium qui font revivre avec la sensibilité que nous leur connaissons, ces chefs-d’œuvre si éclatant de l’histoire de la musique.

Avec

Quatuor Mycélium

Minori Deguchi, violon

Sophie Pieraggi, violon

Jeanne-Marie Raffneralto

Maguelonne Carnus-Gourguesvioloncelle

Eglise St-Maurice d'Usson

Quand

mardi 06 août - 21h

tout public - durée 1h10 avec entracte

Joseph Haydn > 1732 -1809

Quatuor en Si b M. op.76 n°4 - Lever de soleil - 1797

Allegro con spirito

Adagio
Menuetto, allegro

Allegro ma non troppo

***

George Onslow > 1784 -1853

Quatuor en ut m. op.8 n° 1 - 1815

Largo - Allegro agitato

Adagio
Minuetto, allegretto

Finale, presto

bottom of page